Bien vivre à La Chapelle de Surieu, le blog de Mr le Maire

Articles avec #actualites

Système d’alerte et d’information des populations

7 Décembre 2015, 15:07pm

Publié par M. LE MAIRE

Notre commune a été retenue pour ce système d’alerte qui consiste à pouvoir activer une sirène en cas de nécessité.

Des essais ont eu lieu mercredi dernier pour savoir si la sirène installée sur le toit de la salle des fêtes fonctionnait encore. Un système de commande spéciale sera prochainement installé qui permettra de déclencher cette sirène à distance. Elle pourra être déclenchée par les services du premier ministre, du ministre de l’intérieur, du préfet de région, du préfet de l’Isère et le maire.

Voir les commentaires

Inauguration des logements sociaux Impasse du Bourg

16 Novembre 2015, 10:02am

Publié par M. LE MAIRE

Inauguration des logements sociaux Impasse du Bourg
Inauguration des logements sociaux Impasse du Bourg

Cette inauguration s’est déroulée samedi matin.

Madame Sylvie Dézarnaud, Conseillère départementale, Monsieur Francis Charvet, président de la Communauté de Communes du Pays Roussillonnais, le vice-président d’Habitat Dauphinois ont honoré de leur présence cette cérémonie.

La visite d’une des six villas a permis de constater la qualité de ces nouveaux appartements situés au coeur du village. 

Après que le ruban tricolore ait été coupé par le maire, Gaby Girard, toutes les personnes présentes se sont retrouvées à la salle d’animation pour les discours et le verre de l’amitié.

 

Discours de Mr le Maire:

Pour un maire et son conseil municipal, c’est toujours un honneur et une grande satisfaction d’inaugurer de nouveaux bâtiments ou aménagements.

Aujourd’hui, c’est l’inauguration des six nouveaux logements abordables, des T4,  construits par Habitat Dauphinois, notre partenaire pour cette opération.

Comme vous avez pu le constater lors de la visite, ces nouveaux logements sont idéalement situés avec une orientation plein sud et à quelques dizaines de mètres de l’école et du centre village. 

Ils nous apparaissent également d’une grande qualité. Ils ont reçu le label BBC (Bâtiments Basse Consommation). Nous sommes loin, en ce début de 21ème siècle, de ces logements construits à bas coût et surtout regroupés dans les mêmes communes.

 

C’est en 1995, qu’Aimé Durif, alors maire de notre commune, et son conseil municipal ont obtenu  que  l’OPAC de Vienne, devenu depuis ADVIVO, construise les huit premiers logements de ce type, des T4 et des T5,  sur notre commune.

En 2006-207, lors de la rénovation de l’église et de la cure, nous avons transformé la cure en deux logements, des T3, avec ADVIVO comme partenaire.

En 2009, quand l’opportunité d’acquérir ce que nous appelons le site Poizat s’est présentée, nous n’avons pas hésité longtemps. Je remercie mes collègues du conseil municipal d’alors d’avoir adhéré à ce projet d’acquisition. Je renouvelle mes remerciements à Josette Durif, sœur du propriétaire décédé Marcel Poizat, pour avoir facilité cette acquisition.

 

La population a été consultée sur la destination de ces 7 000 m² sur lesquels étaient installées une ferme et ses dépendances. 10% des foyers ont répondu à notre sollicitation. Les souhaits de logements abordables, d’un point santé et de la maison du patois sont ressortis majoritairement des réponses.

Nous avons alors réfléchi à cet aménagement avec le SCOT et le CAUE. Dans un premier temps, nous devions aménager la ferme avec des logements aux étages et la salle du patois et le point santé au rez de chaussée. L’état de la ferme et les nouvelles contraintes dues aux nouvelles normes sismiques nous ont rapidement amenés à revoir notre position et à décider la démolition des bâtiments.

Plusieurs plans ont été réalisés par notre architecte Jean-Pierre Bortoli que je remercie pour sa disponibilité, son écoute et sa patience. En effet, des candidats se sont manifestés pour un salon de coiffure, un salon d’esthéticienne, une boulangerie, un cabinet de kinésithérapie, un cabinet de médecin, un cabinet d’ostéopathie, un cabinet d’infirmières…

Finalement, nous devions avoir :

  • La maison du patois
  • Le point santé
  • Une quinzaine de logements abordables.

Nous avons alors contacté 4 bailleurs sociaux

  • ADVIVO
  • PLURALIS
  • HABITAT DAUPHINOIS
  • OPAC 38

ADVIVO et OPAC 38 nous ont rapidement fait savoir qu’ils ne donnaient pas suite à notre sollicitation.

 

HABITAT DAUPHINOIS et PLURALIS ont présenté un projet.

Le conseil municipal a retenu Habitat Dauphinois. Une demande a alors été déposée auprès de la DTT (Direction Départementale des Territoires). Et, là, ont commencé les difficultés.

On nous a accordé puis refusé ces logements. Il fallait prouver, à chaque demande, que l’on avait une école, que l’on disposait d’un service de transport, que l’on n’était pas trop éloigné de l’agglomération… A se demander si les grenoblois connaissent notre territoire. Lors d’une réunion au siège de la CCPR avec des représentants de la DTT, nous pensions enfin avoir obtenu ces logements. Et bien non.

Nous avons dû également modifier les plans, car le CAUE n’a pas donné un avis favorable à des toitures à 4 pans. Il paraît qu’avoir une maison à 4 pans cela ferait riche.

Finalement, c’est grâce à Luc Satre, notre collègue maire de Ville sous Anjou, et à son conseil municipal que cette situation inextricable s’est débloquée. En nous transférant 4 des  logements prévus dans le Programme Local de l’Habitat porté par la CCPR sur leur commune, auxquels se sont ajoutés les 2 logements prévus sur la nôtre, nos amis de Ville sous Anjou nous ont permis d’obtenir enfin ces 6 villas.

Un accord sur l’emplacement et la participation d’Habitat Dauphinois en direction de la commune à hauteur de 63 000 € a été rapidement trouvé.

A la fin de ce mois, six familles vont emménager dans ces logements neufs. Nous les connaissons toutes et leur souhaitons la bienvenue. Nous avons constaté que plus de demandes que de logements disponibles avaient été déposées. C’est la preuve que ce type de logements est le bienvenu dans nos villages ruraux. Tous les foyers ne peuvent ou ne veulent pas devenir propriétaires.

 

Et puis, je voudrais une nouvelle fois dire à celles et ceux qui critiquent ces constructions de logements abordables dans notre commune que les familles qui les habitent sont tout à fait honorables, que je rencontre peut-être plus de problèmes de voisinage dans les hameaux écartés du centre village que dans nos lotissements.

 

J’ajouterai que tous les jeunes n’ont pas la chance de disposer d’un terrain venant de papa ou de maman pour construire ou d’un salaire suffisant pour financer l’acquisition d’un terrain et la construction d’une maison.

Et chacun de nous sait :

  • que la société a changé,
  • que de plus en plus de familles sont mono-parentales auxquelles il faut pouvoir proposer un logement, souvent très rapidement.

Sur les 10 logements abordables dont dispose notre commune, un seul est occupé par un couple. 

 

Comme vous le voyez, la construction de la partie communale sur le bas du site a commencé. Nous aurons un bâtiment de plus de 400 m². Tout a été prévu pour que des logements puissent être construits au-dessus de ce bâtiment si cela s’avère, un jour nécessaire.

 

Je voudrais remercier :

  •  Les différents interlocuteurs d’Habitat Dauphinois et en particulier Monsieur Pascal Pouly avec lequel nous avons été en contact tout au long de ces années.
  • Notre architecte Monsieur Jean-Pierre Bortoli
  • Les maîtres d’œuvre de cet aménagement et les artisans qui ont construit ce bel ensemble
  • Les voisins Pierre Eydan et Serge et Marie-Noëlle Joubert qui ont subi les inconvénients des travaux et qui auront désormais des voisins très proches
  • Le président de la CCPR, Francis Charvet, et Monsieur Pierre-Yves Duc du service logement  pour leur soutien dans ce dossier compliqué
  • Mes collègues du conseil municipal précédent et actuel pour avoir lancé puis confirmé ce programme
  • Le Conseil départemental et la CCPR pour la caution concernant les emprunts

 

Je terminerai en souhaitant la bienvenue aux locataires que nous aurons l’occasion de recevoir en mairie pour parler notamment du stationnement et de la circulation.

 

Francis Charvet s’est félicité de la qualité de ces logements. Il a rappelé que le Programme Local de l’Habitat prévoyait un nombre important de construction de logements sur l’ensemble du territoire de la CCPR. 
Sylvie Dézarnaud a insisté sur l’aide du département en faveur de ces logements qui ont tout à fait leur place dans chaque village.
Le vice-président d’Habitat Dauphinois, le bailleur social retenu par la commune, a dit sa satisfaction d’avoir pu collaborer avec la municipalité pour cette belle réalisation.
 
La cérémonie s’est achevée autour du verre de l’amitié et du buffet dinatoire offerts par Habitat Dauphinois et la municipalité.
Inauguration des logements sociaux Impasse du Bourg
Inauguration des logements sociaux Impasse du Bourg
Inauguration des logements sociaux Impasse du Bourg

Voir les commentaires

Commémoration du 11 novembre

16 Novembre 2015, 09:52am

Publié par M. LE MAIRE

Comme chaque année, une nombreuse assistance a participé à la commémoration du 11 novembre 1918.
En effet, aux côtés des élus, des membres de la FNACA, des sapeurs pompiers, de nombreux habitants dont certains accompagnés de leurs enfants ont répondu à l’invitation.
Après le dépôt de gerbe, la minute de silence, l’appel des morts, la lecture du message du ministre chargé des anciens combattants, la Marseillaise a été chantée a capella.
Guy Limone, Louis Réguillon et la jeune Alicia Valladier portaient les drapeaux des Anciens Combattants, de la FNACA et du Souvenir Français.
 
Le vin d’honneur accompagné de la traditionnelle brioche a ensuite été offert par la municipalité à la centaine de personnes présentes, à la salle d’animation.
A midi, 40 personnes se sont retrouvées au Petit Campagnard pour un repas qui voulait renouer avec la tradition.
 

 

Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre

Voir les commentaires

Opération Village Propre

28 Septembre 2015, 12:09pm

Publié par M. LE MAIRE

Une vingtaine de personnes a participé à l’opération village propre organisée par la commission urbanisme, environnement et agriculture.

Les équipes formées ont longé les routes et chemins principaux et la rivière la Sanne.

Elles ont ramassé, comme les années précédentes, bouteilles en verre, cannettes, papier ...

Le village est donc assez propre.

A midi, tous les participants ont été invités, par la municipalité et le comité des fêtes, à prendre leur repas au point restauration organisé par le comité des fêtes à l’occasion de son vide grenier.

Opération Village Propre

Voir les commentaires

Courriers de Mr le Maire aux opérateurs de téléphonie mobile avec pétitions

7 Septembre 2015, 13:51pm

Publié par M. LE MAIRE

Courriers de Mr le Maire aux opérateurs de téléphonie mobile avec pétitions
Courriers de Mr le Maire aux opérateurs de téléphonie mobile avec pétitions
Courriers de Mr le Maire aux opérateurs de téléphonie mobile avec pétitions
Courriers de Mr le Maire aux opérateurs de téléphonie mobile avec pétitions

Voir les commentaires

90 ans de Monseigneur Léon Marchand

3 Septembre 2015, 12:16pm

Publié par M. LE MAIRE

Samedi 29 août, Léon Marchand, évêque émérite de Valence, a réuni ses amis de La Chapelle et des villages voisins, à l’église, pour fêter son 90ème anniversaire.

Au cours de la cérémonie animée par un groupe musical, Monseigneur Léon Marchand, un enfant du pays, a retracé son enfance, son parcours dans les ordres.

A l’issue de cette sympathique manifestation, le verre de l’amitié a été partagé à l’extérieur de l’église.

Gaby Girard, maire de la commune, présent à cette cérémonie, a posé avec Monseigneur Léon Marchand.

90 ans de Monseigneur Léon Marchand

Voir les commentaires

Nouveaux panneaux

31 Juillet 2015, 14:31pm

Publié par M. LE MAIRE

La CCPR (Communauté de Communes du Pays Roussillonnais) a programmé la pose d’une signalétique unique et harmonisée sur l’ensemble de son territoire.

Vous pouvez donc découvrir ces nouveaux panneaux dans chacune de ses 22 communes.

Voici ceux concernant notre commune.

Nouveaux panneaux
Nouveaux panneaux

Voir les commentaires

Incendie aux Combonnières

30 Juillet 2015, 08:59am

Publié par M. LE MAIRE

La même nuit du 28 au 29 juillet, un feu qui aurait pu avoir de graves conséquences sur les maisons voisines s’est déclaré sur des parcelles, non fauchées, située sur le chemin des Combonnières, entre le lotissement ADVIVO et celui des Combonnières.

C’est un habitant qui a donné l’alerte.

Les pompiers sont intervenus très rapidement.

Ils ont circonscrit cet incendie.

Incendie aux Combonnières
Incendie aux Combonnières

Voir les commentaires

Les locaux techniques victimes d’un cambriolage

30 Juillet 2015, 08:51am

Publié par M. LE MAIRE

C’est dans la nuit du mardi 28 au mercredi 29 juillet que les locaux techniques, situés à côté de la salle des fêtes, ont été cambriolés.

Les visiteurs indélicats ont fait main basse sur l’outillage et les tondeuse, débroussailleuse, souffleur, tronçonneuse...

Ils ont également emporté avec eux le stock de produits d’entretien, les réserves d’essence...

Un préjudice estimé entre 10 000€ et 15 000€ !

La gendarmerie est venue constater les dégâts. Monsieur le Maire a déposé plainte.

Les locaux techniques victimes d’un cambriolageLes locaux techniques victimes d’un cambriolage
Les locaux techniques victimes d’un cambriolageLes locaux techniques victimes d’un cambriolage
Les locaux techniques victimes d’un cambriolageLes locaux techniques victimes d’un cambriolage

Voir les commentaires

Réunion sur le SPANC du 16 Juillet 2015

21 Juillet 2015, 11:00am

Publié par M. LE MAIRE

Réunion sur le SPANC du 16 Juillet 2015
Réunion sur le SPANC du 16 Juillet 2015

Réunion organisée par le Syndicat Intercommunal des Eaux Dolon-Varèze

 

Présents

Syndicat : Claude Nicaise, Présidente, Christian Fanjat, vice-président, Rochas, Directeur, Thomas Roux, agent chargé de copntrôler les installations.

Commune de La Chapelle : Gaby Girard, Jean-Noël Marchand, Monique Poizat

 

Cette réunion, à l’initiative du syndicat, avait pour objet de présenter le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC). Elle concernait les foyers de La Chapelle de Surieu et St Romain de Surieu, non raccordés au réseau d’assainissement collectif.

Pour La Chapelle de Surieu 152 foyers concernés, 15 représentés …

 

Après le mot de bienvenue de Gaby Girard, maire de la commune, Claude Nicaise, présidente, présente le syndicat :

- Eau potable 6 600 abonnés, 466 km de réseau

- Assainissement collectif 3 400 abonnés, 113 km de réseau

- Assainissement non collectif 3 775 installations.

 

Il est bon de rappeler que sur la commune de La Chapelle près de 50% des foyers sont raccordés au réseau d’assainissement collectif.

- Route du Pré gelé jusqu’à la maison Mandrand

- Route départementale 134, du restaurant à la limite de St Romain

- Route de l’église

- Route de St Alban jusqu’à la maison J.P Peyret

- L’impasse de la ferronnerie

- L’impasse du Bourg

- Le chemin du Bourg

- L’Impasse de la Rivière

- Les lotissements

 

Le directeur et son collègue ont ensuite présenté la procédure de visite des installations non raccordées. 

Les diagnostics concernant l’assainissement non collectif font partie des décisions prises au niveau national, suite au Grenelle de l’Environnement (2010). Ces contrôles ou diagnostics portent sur la conformité des installations au moment de leur mise en place. Si en 1985, l’installation créée était « aux normes » et qu’elle fonctionne normalement aujourd’hui, elle sera considérée comme conforme. Dans le cas contraire, des adaptations seront nécessaires.

Seront-elles possibles partout et à quel coût ? Les communes qui étaient responsables de ces contrôles les ont délégués au syndicat. Il est à noter que, dans le but de réaliser des économies, le syndicat n’a pas confié cette mission à un bureau d’études, mais à ses agents. Les visites sont programmées en concertation avec les habitants. En général, tout se passe bien.

 

Au niveau des questions :

- Pourquoi peut-on pénétrer sur une propriété privée ?

- Pourquoi une participation financière ?

- Pourquoi n’a-t-on pas le droit de vider sa fosse septique sur son terrain quand celui-ci a une surface suffisante ?

- Y aurait-il des aides pour les foyers modestes ?

- Comment faire si le terrain a une très petite surface

- …

 

Des aides sont possibles. Voir avec le syndicat.

 

Il est bon de rappeler :

- Qu’un droit de raccordement au réseau collectif coûte 3 000€ auxquels il faut ajouter les frais pour raccorder de la maison au réseau ; que chaque année, pour une consommation de 100 M3 d’eau, l’abonné doit payer 200 € environ.

Enfin, tout le monde semble d’accord pour limiter la pollution, mais à condition, bien souvent, que les contraintes ne concernent que le voisin.

Avant l’installation du réseau d’assainissement collectif, la Sanne était envahie d’algues. Depuis, elles ont disparu. Notre rivière a vu la qualité de son eau s’améliorer nettement.

Réunion sur le SPANC du 16 Juillet 2015
Réunion sur le SPANC du 16 Juillet 2015

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>